Au IVème siècle, le moine bouddhiste chinois Seng Chao (374-414) nous propose cette pensée :

Il ne faut pas lâcher le mouvement pour rechercher la tranquillité.
Il faut au contraire rechercher la tranquillité au sein du mouvement.
Dans le mouvement même, il y a une éternelle tranquillité.
Mouvement et tranquillité n’ont jamais été séparés.

La tranquillité, la détente, ne nous demande pas de quitter le mouvement, de tout arrêter ou d'aller méditer dans une grotte. Selon Seng Chao, la tranquillité est au contraire au cœur du mouvement, intimement et éternellement mêlée au mouvement, à la vie, au quotidien, partout.

A travers ces séances, nous allons tenter d'affiner notre perception pour identifier l'interpénétration de la tranquillité, de cette détente, au cœur du mouvement, de la pratique, du corps, de la posture et de la concentration.



https://video.autizmo.xyz/videos/watch/7b6ade26-345a-4c0a-b830-9b4ff1850c72

https://video.autizmo.xyz/videos/watch/8f6543aa-34f7-4f9c-9848-758cc3ceed53

https://video.autizmo.xyz/videos/watch/8583a51f-cc0d-43b4-ac18-4d2bfb5da2f5


On peut consulter la liste de lecture complète ici.